Conception : regardpersan.fr

Le kamanche

De la même famille que l'ancien robab, on peut le considérer comme l'ancêtre du violon. Il figure souvent dans les miniatures et dans une fresque à Ispahan. Il comporte quatre cordes et sa caisse de résonance comprend une peau comme table d'harmonie.

Le setar

L'origine du setar, de la même famille que des luths appelés tanbur, remonte à trois mille ans avant notre ère.
Instrument à quatre cordes, il se compose d'une caisse de résonance arrondie et d'un manche long et fin. La position de la main droite, en pinçant les cordes avec l'index, permet une grande virtuosité.

Le violon

Il fut introduit dans la musique persane au 19ème siècle. Son accord ainsi que sa technique, différents du violon classique occidental, lui confèrent un nouveau timbre. Son manche sans frette permet toute la subtilité mélodique .

English